Moto Club Les LEOPARDS

Coeur V-Twin

J’ai acheté une moto pour un rêve personnel.
Un jour, alors que je serai très vieux et que je ne pourrai plus marcher, elle sera dans mon garage comme un trophée de mes souvenirs.
J’ai rencontré des gens qui m’ont appris quelque chose et qui partagent le même esprit. J’ai rencontré d’autres personnes que je suis content d’avoir oublié.
Je me suis mouillé.
J’ai eu froid,
Et j’ai eu chaud,
J’ai eu peur,
Je l’ai échappé belle au sol,
Et je l’ai relevée,
J’ai parfois ri à haute voix à l’intérieur du casque.
J’ai parlé mille fois avec moi-même.
J’ai chanté et crié de joie comme un fou
Oui… et parfois j’ai pleuré aussi…
J’ai vu des endroits merveilleux et vécu des expériences inoubliables.
J’ai souvent pris des courbes dont j’ai été fier, parfois j’en ai épousé d’autres un peu effrayantes.
Je me suis arrêté mille fois pour voir un paysage et le partager avec vous.
J’ai parlé avec de parfaits inconnus et j’ai oublié les personnes que je vois tous les jours.
Je suis sorti la chevaucher avec mes démons hurlant à l’intérieur et je suis rentré chez moi avec un sentiment de paix absolue dans mon cœur.
J’ai parfois pensé à quel point c’était dangereux, sachant que le sens du courage était d’avancer, même en ressentant la peur.
Chaque fois que je monte sur ma machine, je me rend compte à quel point c’est merveilleux.
J’ai arrêté de parler à ceux qui ne comprennent pas et j’ai appris par gestes à communiquer avec les autres passionnés de moto.
J’ai dépensé de l’argent que je n’avais pas, abandonnant et sacrifiant beaucoup de choses, mais toutes ces choses ne vaudront jamais un moment avec ma moto.
Ce n’est pas un moyen de transport comme les autres ou un morceau de fer avec des roues, cela fait partie de mon âme, de mon esprit. C’est mon ADN. Si jamais je meurs de cette passion, peut-être pleurerez vous un peu mais sachez que j’aurai été le plus heureux des hommes jusqu’à la dernière seconde…

Marcher vers sa moto, parler avec, la remercier, la rassurer, s’excuser aussi… seules les personnes qui les aiment le comprennent.

Et l’aventure continue…

Sammy (Avec l’aimable autorisation de Francis Tuyttens du MC AMPN)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.