Citations

Allez, c'est décidé je me ferai incinérer... Mais promis,juste avant de partir, j'avalerai un paquet de maïs, histoire de rigoler encore une fois avec vous

Droppy

Citations



Que votre machine soit Nippone, Germanique, British, Ricaine, Transalpine où autres,
à deux ou trois roues, vous êtes les bienvenus au Moto Club des Léopards.

el Presidente !


VENDREDI 26 Mai 2017
Rassemblement Philosophique mais Néanmoins Motard



. Café, gâteaux et plus si affinité.

ATTENTION LE 25 Mai 2017
Une partie du MCL est en WEEK-END EN CORREZE

 

News

brocante Mai

le dans Les informations du MC Léopards
brocante Mai

VENDREDI 12 MAI
RPNM SPECIAL

BROCANTE AU MCL


Vendre un vieux truc (Pilote) où une vieille pièce (Passagère) et surtout faire du vide
dans votre garage.



Toujours dans une bonne ambiance



Ps: Message à Alain, pense à te débarrasser de la Yam qui traine dans ton garage....

Balade dominicale

le dans Les informations du MC Léopards
Balade dominicale
Hello les Léos,


Demain dimanche 7 mai, je vous propose une balade vers le Vexin, pique-nique sur les colines dominant la Seine du côté de Giverny - La Roche Guyon, pour se retrouver en début d'aprèm autour d'un concert (de haut niveau) de Rock à Billy (années 60) au milieu de quelques voitures américaines du côté de Mantes.

Rendez-vous habituel à partir de 9H30 au "Grand Bêta" (face à la gare d'Evreux). Départ 10h (ça suffira bien) sandwiches et copines dans les sacoches .

voilà !

PERRIN MOTO

le dans Les informations du MC Léopards
PERRIN MOTO


PERRIN MOTO EVREUX



Le premier outil vient de nous être offert par

PERRIN MOTO EVREUX

Une table élévatrice pour notre prochain atelier.

Un grand MERCI de tout le moto club Les Léopards

Eric LOBO le ROAD ANGEL

le dans Les informations du MC Léopards
Eric LOBO le ROAD ANGEL



DANS LA PEAU D'UN ROAD ANGEL



-----> Par Ici les Photos <-----




Éric Lobo (et sa mythique moto) étaient de passage à Évreux pour transmettre ses expériences et une partie de sa vie
Rencontre. Le motard ès Harley Éric Lobo, qui couvre l’hémisphère nord, notamment la Russie, était à Évreux en fin de semaine dernière devant 500 étudiants et chefs d’entreprise pour partager son expérience.


Grosses bagouzes et tête de mort argentées aux doigts, t-shirt Harley recouvrant un buste solide, barbichette blanche du quinqua toujours vert, casquette naturellement plaquée sur un crâne de baroudeur et des tonnes d’histoires vécues dans la tête : jeudi midi, entouré de quelques bikers du club ébroïcien Les Léopards et à l’invitation du président de l’IUT Maurice Alazet, Éric Lobo a donné un avant-goût de la conférence qu’il allait animer en soirée au cinéma de la capitale de l’Eure. Un long voyage immobile organisé a l’initiative de l’IUT dans le cadre de l’Eure du business.

« Ma Harley, elle est comme moi »

Disert mais jamais bavard, El Lobo, figure du monde de la Harley (au très long cours), la marque mythique qu’il chevauche jusqu’au bout des steppes et du monde, a entraîné dans ses roues pointées quelque 500 étudiants et chefs d’entreprise à qui il a livré des expériences de vie(s) enrichissantes pour tous.
« Ma Harley est comme moi : elle a un gros cœur et plein de défauts. Elle est préparée pour supporter des températures allant de - 72°C à + 50°C », sourit celui qui a récemment parcouru 10 000 km à moto au-delà du cercle polaire avec une Harley. Un pari fou mais pas tant que ça. « Je roule à l’ancienne, sans GPS, sans carte routière, sans carte bancaire mais mon aventure est connectée. Si je préfère l’humble ingéniosité à la savante ingénierie, mes voyages sont toujours préparés. Il faut être concentré et ouvert », explique le Marseillais de naissance.

Ancien businessman

D’où l’intérêt du passage d’expériences à travers nombre de livres, photos professionnelles prises avec des Leica et un drone, conférences et autres interventions en entreprise depuis son tour du monde en 2010 et sa dernière expédition l’an dernier.
Biker du bout des boots au casque blanc en passant par une combinaison noire, l’aventurier Éric Lobo n’en est pas moins un ancien businessman qui a vu sa vie basculer lors de la crise des subprimes en 2008 et des épreuves familiales. « C’est simple, j’ai perdu tout ce que j’avais et même ce que je n’avais pas. Ou je me jetais par la fenêtre, mais quelle triste fin, sans compter les démêlés pour mes enfants avec les assurances, ou je me lançais dans ce qui comptait pour moi, ce besoin d’aller loin, au bout de ma résilience, de mes rêves, de faire des rencontres. L’aventure, c’est l’homme, pas la machine », insiste le motard de l’extrême.

Soucoupe volante

Sa Road King Police couverte de signatures d’anonymes remisée avant une prochaine pérégrination nécessaire, le road angel conte comme un flot roulant ces contrées traversées qui habituellement ne font qu’une brève par temps de conflits, comme le Donbass. Et le Sudiste qui renaît de ses cendres de se souvenir de rencontres de frères de route ou d’autochtones, à Novossibirsk, aussi surpris qu’un Parisien qui verrait « une soucoupe volante sur les Champs-Élysées ».


Night Wolves, ces chevaliers
Au bout des 40 000 miles (64 300 km) avalés et des galères surmontées sur des routes qui jamais ne seront carrossables, des défis impossibles finalement relevés, « cette nature-là, ces émotions-là, tu sais pourquoi tu les mérites », glisse Éric Lobo. Pas un gamin le voyageur au guidon de son gros cube, qui a parcouru l’Eurasie, un bout des States et fait un crochet par le Canada.
Réseaux humains informels mais solides quand les réseaux numériques ne passent pas, souvenirs de ces Night Wolves russes, caste de bikers perçus au pays de Poutine comme « des chevaliers qui font de bonnes actions » : le monde du motard dont le corps est « programmé pour rouler vers l’Est » n’est pas un égoïste voyage intérieur. Un autre monde, pas téléphoné, loin des sentiers battus, qu’Éric Lobo, longtemps ethnophotographe, partage dans ses ouvrages. Avec en trame un message : « le confort m’emmerde, il faut aller se battre, ne pas abandonner, ne pas laisser tomber sa vie. » Une leçon de vie en somme.


Infos pratiques
Retrouvez Éric Lobo sur Facebook, sur www.eric-lobo.fr et dans son livre Road Angels/Arctic Dream annoncé pour mai aux éditions Oldskull.

Photos : PARIS NORMANDIE, R.PERROUX, M.ALEZET, P.INAUDI
Article de G.LEJEUNE paru dans le "Paris Normandie" du 28 mars 2017